Accueil : contenu

Vous êtes ici : Accueil Fontenay-sous-Bois /  Actualités Vidéos /  Actualités / Déclarations du Maire

flus rss

Déclarations du Maire

Déclarations du Maire

23 septembre 2017 - Incendie au Portugal

Suite aux incendies qui ont touché le Portugal et notamment notre ville jumelle de Marinha Grande, retrouvez une déclaration du Maire Jean-Philippe Gautrais qui fait le point de la situation sur place et informe des dispositions solidaires prises en direction des habitant.e.s sur place.

 

 

Flash is required!

7 septembre 2017 - Ouragan Irma : Fontenay Solidaire.

L’ouragan Irma vient de frapper de plein fouet, le mercredi 6 septembre, les territoires français aux Antilles que sont les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy. De nombreuses autres îles des caraïbes ont, elles aussi, été touchées et ont subies, ou s’apprêtent à subir, des dégâts considérables.

 

L’ouragan est considéré comme l’un des plus dévastateurs ayant eu lieu dans la zone des Caraïbes, à ce jour. Les dégâts matériels sont immenses, le bilan humain des blessés et des morts n’est pour le moment que temporaire.

 

J’adresse au nom de la municipalité et de la ville de Fontenay-sous-Bois notre solidarité en direction des familles et des proches des victimes et à tous les habitant.e.s des territoires concernés.

 

Je proposerai au Conseil municipal du 29 septembre de voter une aide exceptionnelle en faveur des populations sinistrées, comme la municipalité le fait régulièrement lors de catastrophes humanitaires, qui sera reversée aux ONG qui interviennent sur place. En attendant, j’en appelle à la solidarité des Fontenaysiennes et des Fontenaysiens.

 

J’ai demandé à ce que soient disposées des urnes à l’accueil de la Mairie, dans l’entrée de la piscine municipale, à la médiathèque, ainsi qu’à la Maison du Citoyen et de la vie Associative, où vous pourrez déposer vos dons.


Jean-Philippe Gautrais
Maire de Fontenay-sous-Bois

21 avril 2017 - Attaque des Champs-Elysées

Hier un homme est mort, trois autres ont été blessés par un acte de haine dont l’objectif est d’inspirer la peur. Il est mort parce que policier, parce qu’il symbolisait l’ordre et la paix.


J’adresse au nom de la municipalité de Fontenay-sous-Bois mes condoléances à la famille et aux proches du policier qui a été tué dans l’exercice de ses fonctions. J’adresse également mes voeux de rétablissement à ses deux collègues ainsi qu’à la passante qui ont été blessés.


Le dévouement et la bravoure des gardiens de la paix ont été exemplaires et ont permis qu’il n’y ait pas d’autres victimes de cet acte de terreur.


En cette heure particulièrement grave, il est important de réaffirmer que l’autre, d’où qu’il vienne, n’est pas un ennemi mais un frère ou une soeur d’humanité.


Jean-Philippe Gautrais
Maire de Fontenay-sous-Bois

16 février 2017 - Communiqué pour la sauvegarde de la poste de Verdun

Dans un courrier daté du 13 février 2017, la direction régionale de La Poste a annoncé la fermeture définitive du bureau de poste "Joffre" situé au carrefour de Verdun à Fontenay-sous-Bois, qui interviendrait le 16 mars 2017.


Cette décision est le résultat des évolutions du service public postal, impulsées par le groupe La Poste. Ces évolutions sont inacceptables. J’ai la conviction que la condition pour que la poste demeure un service public pour toutes et tous, passe par un ancrage territorial fort.


Dans le Val de Marne comme en Seine Saint Denis, comme à Paris et en province nous assistons à la multiplications des fermetures de bureaux de poste, aux réductions des horaires d’ouvertures des bureaux, à la suppression de tournées postales, au transfert d’activités postales dans les commerces, à la réduction du nombre d’agents, etc.


Le bureau de poste Joffre n’est pas un cas isolé, nombreux sont les « relais poste » qui se créent à leur place dans des tabacs, des superettes, et autres commerces, créant ainsi une confusion entre services publics et activités commerciales.


Entre 2015 et 2016 ce sont 1 453 bureaux qui ont fermé leurs portes. Depuis 2012, ce sont plus de 19 000 emplois qui ont été supprimés à La Poste.


Pour son avenir comme service public utile au quotidien des gens, La Poste peut et doit répondre aux nouveaux besoins induits, notamment par le numérique, et développer de nouveaux services en maintenant l’emploi.  


Jean-Philippe Gautrais
Maire de Fontenay-sous-Bois

27 juillet 2016 - Saint-Etienne-du-Rouvray : Solidarité avec les victimes

L’horreur a encore frappé.


Un homme est mort, un prêtre, trois autres sont blessés. Cette fois, le drame s’est déroulé dans une église à Saint-Etienne-du-Rouvray, dans l’agglomération de Rouen.


Notre pays, comme tant d’autres, vit des heures douloureuses et les mots sont difficiles à trouver, la compassion et l’indignation sont grandes.


La municipalité de Fontenay-sous-Bois s’associe au deuil et à la douleur des familles et des proches des victimes, celle d’un pays entier qui se heurte une fois encore à la violence et à la haine.


Notre détermination reste entière à rêver et construire ensemble un monde meilleur. Le Vivre Ensemble et la Fraternité sont encore et toujours nos armes pour la paix, pour faire reculer les violences aveugles, les haines, la peur.


« Restons ensemble les derniers à pleurer et soyons ensemble les derniers à être debout contre la barbarie et dans le respect de tous » Hubert Wulfranc, maire de Saint-Etienne-du-Rouvray

Jean-Philippe Gautrais
Maire de Fontenay-sous-Bois

15 juillet 2016 - Nice : Solidarité avec les victimes

Minute de silence attentats de NiceLe Vivre Ensemble et la Fraternité sont plus que jamais nos armes pour la paix.

 

A Nice, hier soir vers 23 heures, un camion a foncé dans la foule, lors des célébrations de la fête nationale. Le bilan encore provisoire de cet évènement est glaçant : 84 morts, dont plusieurs enfants, 18 blessés graves. Nous nous heurtons une fois encore à l’horreur et l’indescriptible.

 

La municipalité de Fontenay-sous-Bois s’associe au deuil et à la douleur et exprime son soutien plein et entier aux familles et proches des victimes de cette tragédie. Elle met les drapeaux en berne.

 

A chacun de ces actes criminels, en France comme ailleurs dans le monde, on cherche les mots pour dénoncer l’horreur, et exprimer notre solidarité avec les victimes, leurs familles et leurs proches.

 

A chacun de ces actes criminels, il nous faut renouveler notre détermination à rêver d’un monde meilleur et continuer à agir dans ce sens. Le Vivre Ensemble, la Fraternité sont plus que jamais nos armes pour la paix.

 

Jean-Philippe Gautrais

Maire de Fontenay-sous-Bois

 

Lundi 18 juillet à 12h, esplanade Louis-Bayeurte, une minute de silence sera rendue en hommage aux victimes de l’attentat de Nice

13 juin 2016 - Orlando : Solidarité avec les victimes, nous continuons de rêver d’un monde arc-en-ciel

La tuerie perpétrée à Orlando le 12 juin 2016 par un individu seul, désormais revendiquée par Daech, a fait à cette heure 50 morts et 53 blessés dont plusieurs sont dans un état critique.

 

La municipalité de Fontenay-sous-Bois s’associe au deuil, à la douleur des familles et proches des victimes de cet attentat. Elle leur exprime son soutien plein et entier, ainsi qu’à l’ensemble du peuple des Etats-Unis.

 

La haine a encore frappé. Quel que soit son visage, racisme, LGBT-phobie, sexisme, il s’agit de la même logique. Quel que soit l’endroit où elle frappe la municipalité de Fontenay-sous-Bois se tient et se tiendra aux côtés des victimes et de toutes celles et tous ceux qui luttent pour l’égalité.

 

En solidarité la mairie de Fontenay portera pendant 48 heures les couleurs du drapeau LGBT. Avec les victimes d’Orlando et toutes les victimes de la barbarie dans le monde, nous continuons de rêver un monde arc-en-ciel.

 

Jean-Philippe Gautrais

Maire de Fontenay-sous-Bois

7 juin 2016 - Fontenay‐sous‐Bois ville solidaire de Villeneuve‐Saint‐Georges

Jean-Philippe Gautrais - MaireSuites aux inondations qui ont touchées de nombreuses villes du Val‐de‐Marne, j’ai décidé d’apporter le soutien de la municipalité de Fontenay‐sous‐Bois à la ville de Villeneuve‐Saint‐Georges.


En plus du soutien matériel apporté par notre collectivité, des agents du Service public ont été mobilisés jours et nuits, sur la base du volontariat. Ils assurent à partir de ce soir et jusqu’à vendredi au moins, l’accueil des familles sinistrées, installées au gymnase interdépartemental des sports.


Également, ils distribueront des repas et prendront en charge des enfants âgés de moins de 3 ans.


L’Histoire de Fontenay montre que notre ville a toujours été une ville solidaire ; avec entre autre, hier comme aujourd’hui, l’accueil de réfugiés venant de toutes les parties du monde.


Fontenay demeure une ville solidaire en apportant son soutien et une aide concrète à ses voisins victimes des inondations.


Jean‐Philippe Gautrais
Maire de Fontenay‐sous‐Bois

22 mars 2016 -  Attentats de Bruxelles

13 novembre et 22 marsMessage de soutien de Jean François VOGUET au bourgmestre d'Etterbeek ville jumelée à Fontenay-sous-Bois et commune de la région Bruxelles Capitale.

 

Monsieur le Bourgmestre et Cher ami,

 

Au moment où la Belgique et Bruxelles sont tragiquement touchés par de lâches et odieux attentats, et tout en sachant que les mots sont peu de chose, je veux vous assurer de la solidarité de la ville de Fontenay-sous-Bois.

 

Je veux également vous témoigner tout notre soutien en ces moments tragiques.

 

Je pense bien évidemment aux victimes et leurs familles, à qui j’adresse mes condoléances les plus émues, je pense aux blessés mais également à vous, aux élus, aux services publics que je sais très mobilisés.

 

Nous sommes à votre disposition. Je vous embrasse fraternellement.

 

Jean-François VOGUET, Maire de Fontenay-sous-Bois

14 novembre 2015 - Attentats de Paris

Attentats de Paris

La municipalité, réunie ce samedi matin 14 novembre 2015, exprime l'horreur qu'elle ressent face aux attentats qui se sont déroulés dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 novembre à Paris.

 

Nous exprimons notre solidarité, notre compassion envers les nombreuses victimes et leurs familles.

 

Par ailleurs, nous prenons toutes les mesures en lien avec les services de l'Etat, pour assurer la sécurité de nos concitoyens.

 

C'est ce qui nous conduit à décider la fermeture des équipements publics municipaux et à annuler toutes les initiatives municipales prévues ce week-end.

 

Nous restons uni-e-s et déterminé-e-s pour défendre ensemble les valeurs de la République : Liberté, Egalité, Fraternité.

 

La Municipalité

23 octobre 2015 - Accueil des réfugiés

Ancienne gendarmerie nationaleHier soir, la Préfecture du Val-de-Marne a décidé d’affecter à Fontenay-sous-Bois plusieurs familles de réfugiés jusqu’ici hébergés dans les locaux du lycée Jean Quarré à Paris XIXème.

 

Il s’agit de femmes, d’hommes, d’enfants ayant fui les persécutions dans leurs pays respectifs.

 

Ces familles seront accueillies pour une durée de 3 mois dans les appartements de l’ancienne gendarmerie rue Georges Mandel.

 

L’Association Aurore, désignée par le Préfet, est chargée de l’accueil et de l’assistance à ces familles. L’association a d’ores et déjà détaché une équipe chargée du suivi de ces familles dont une assistante sociale, un éducateur spécialisé et un veilleur de nuit. Les élus, M. CLERGET, 1er adjoint au Maire, Mme LE GAUYER, adjointe au Maire, déléguée à l’Action sociale, à la solidarité et à la famille ont accueilli ce matin ces familles pour leur assurer du soutien du Conseil Municipal.

 

Un bilan de santé est en train d’être réalisé par les Centres de santé municipaux. Des mesures sont prises pour permettre la scolarisation des enfants dès la rentrée des vacances de la Toussaint.

 

Une réunion en présence de l’association Aurore, des associations de la ville, et des particuliers qui s’étaient portés volontaires pour faciliter l’accueil des réfugiés, se tiendra, afin d’examiner ensemble les moyens à déployer.

 

La Municipalité

5 octobre 2015 - Liberté des artistes

Samedi 3 octobre, j’ai inauguré l’exposition Arcité. C’est un évènement culturel important, attendu tous les ans et reconnu, bien au-delà de Fontenay. Elle est aujourd’hui la plus grande exposition d’art contemporain du Val-de-Marne. Cette année, 104 artistes ont exposé leurs œuvres : peintures, sculptures, dessins, collages, photographies…


Parmi eux, certains ont souhaité s’exprimer sur l’actualité et ont présenté des œuvres sur la situation des réfugiés. Ce drame nous interpelle et nous interroge. Pour notre part, nous y avons répondu en déclarant Fontenay « Espace de Liberté, d’Egalité et de Fraternité, ville solidaire d’accueil » et nous travaillons, avec la population et les associations, à l’accueil de réfugiés.


Parmi les œuvres inspirées, l’une représente le buste de Marianne revisité, ayant pris le visage d’une réfugiée. Comme pour toutes les œuvres présentées depuis 14 ans, ma démarche est claire : à Fontenay, nous défendons le droit pour les artistes de créer, nous défendons le droit pour le public de voir toutes les œuvres et nous défendons le droit pour tous les citoyens de réfléchir et de penser librement par eux-mêmes, de faire leur propre choix.


Eh bien, l’art ne plait pas à tout le monde … Dans le cadre de sa campagne pour les élections régionales, le Front National du Val-de-Marne a décidé d’organiser une manifestation sur le parvis de notre l’Hôtel de Ville, aujourd’hui à 17h, pour protester contre ce qu’il appelle de « l’indécence civique » et lance une pétition « Rendez-nous Marianne » !


C’est inacceptable et intolérable ! C’est la remise en cause du droit de création, de la liberté des artistes de nous étonner, de nous séduire et même de nous déranger. Pour moi, la culture, c’est : nous nous rencontrons, nous échangeons autour de la création, nous mettons en mouvement nos sensibilités, nos imaginations et nos intelligences.


La réaction de ce parti extrémiste nous rappelle les heures les plus noires de notre histoire, celles où l’on brûlait les livres, les œuvres … avant de brûler les hommes …


Les valeurs de la République, ce sont Liberté, Egalité, Fraternité. Des valeurs de rassemblement, de dignité, d’humanisme. C’est tout le contraire de la haine, de la discrimination, de l’intolérance, du racisme.

 

J’appelle les Fontenaysiennes et les Fontenaysiens, et au-delà, tous ceux qui partagent le « Vivre ensemble », à se rassembler ce soir à 17h sur le parvis de l’Hôtel de Ville, dans un rassemblement digne et fraternel.

 

Jean-François VOGUET, Maire de Fontenay-sous-Bois

5 septembre 2015 - Appel de Jean-François VOGUET Maire de Fontenay-sous-Bois

Je suis, comme des millions d’êtres humains dans le monde et comme de nombreux Fontenaysiens, bouleversé mais aussi indigné et révolté par la mort de cet enfant dont la photo a été diffusée par l’ensemble des médias.

  

Depuis des mois, ce sont plus de 22 000 réfugiés femmes, hommes et enfants qui ont péri en tentant de fuir l’atrocité à laquelle ils sont confrontés.

 

Pratiquement les seules réponses qui leur ont été faites jusqu’à ce jour, c’est le rejet, le refus de les accueillir dignement.

  

C’est humainement intolérable, moralement inacceptable.

 

Aujourd’hui, il semble que certains gouvernements européens veulent enfin agir. La France doit œuvrer dans ce sens afin que les morts cessent.

 

Fontenay, pour sa part, a toujours su, dans son histoire, prendre ses responsabilités de solidarité et d’entraide. Nous avons, dans la dernière période, avec l’association Revivre, accueilli des familles Syriennes.

 

Je propose que notre ville soit symboliquement déclarée espace de Liberté, d’Egalité, de Fraternité, ville solidaire d’accueil et fraternelle.

 

Pour cela, nous avons besoin de la mobilisation de tous : citoyens, associations... Je lance donc un appel à tous nos concitoyens de bonne volonté pour œuvrer à cela.

 

Merci

 

Jean-François VOGUET, Maire de Fontenay-sous-Bois

9 avril 2015 - Journée de mobilisation service public contre l'austérité

budgetLe pacte de stabilité décidé par l’État entraine des conséquences graves pour l’ensemble des politiques publiques.

 

C’est 11 milliards d’Euros pour les collectivités locales, c’est une baisse sans précédent de la dépense publique.

 

Le gouvernement actuel poursuit la politique de réduction des dépenses publiques, sans prendre en compte l’apport essentiel et l’atout que les services publics sont pour notre pays. Ils sont nécessaires et utiles au quotidien des citoyens : les crèches, la restauration scolaire, l’entretien de la voirie, des espaces verts, les centres de loisirs, de vacances, les clubs de loisirs pour les retraités, les aides à domicile, les transports.

 

Bien sûr, le Service public local représente un coût. Ce coût c’est celui de l’utilité sociale, de la proximité, du service accessible à tous. Cette dépense contribue au vivre-ensemble que les personnels mettent en œuvre chaque jour dans notre ville.

 

Les collectivités locales représentent 70 % de l’investissement public. Les routes, les équipements, les logements, la vie quotidienne de millions de Français va être impactée. Déjà de nombreuses entreprises liées de près ou de loin au Service public sont menacées.

 

Les investissements publics nécessaires à la relance industrielle, à la mutation de notre système productif, à la transition écologique ne peuvent être au rendez-vous si l’on ampute les crédits de l’État de 18 milliards d’euros et ceux des collectivités locales de 11 milliards d’euros alors que ces dernières on besoin de l’investissement public.

 

J’ai la conviction profonde de l’utilité des services publics dans notre pays, notre région, notre département et notre ville. Ils sont garants de l’équité et de l’égalité entre les citoyens.

 

Pour la ville de Fontenay-sous-Bois c’est 6,5 millions d’Euros supplémentaires à trouver pour la collectivité pour 2015.

 

Alors que de nombreux Fontenaysiens ont encore plus besoin du Service public, l’État essaie de contraindre les collectivités à réduire ses politiques publiques.

 

Nous avons besoin de plus de Service public pour pallier au désengagement de l’Etat.

 

Dans un pays comme le nôtre, le Service public local, les fonctionnaires territoriaux sont le ciment de la société. Il est grand temps que le gouvernement entende celles et ceux qui quotidiennement remplissent ces missions.

 

Aussi je me félicite de la mobilisation des acteurs du Service public.

 

Comme nous le faisons depuis plusieurs mois, la Municipalité va continuer à agir pour dénoncer l’inacceptable et refuser le choix de l’austérité. La journée de grève intersyndicale et de manifestation du 9 avril en est une étape importante.

 

Le maire, Jean-François VOGUET

16 mars 2015 - Métropole du Grand Paris

Jean-Francois VOGUET

Nous n’abandonnerons pas nos territoires à « Grand Paris Aménagement »
Déclaration conjointe de Patrice BESSAC, Maire de Montreuil et Jean-François VOGUET, Maire de Fontenay-sous-Bois


La loi portant création de la future métropole du Grand Paris (MGP) n’est pas encore votée par le Parlement que la technostructure métropolitaine d’ores et déjà mise en place par Manuel VALLS en octobre dernier commence à produire ses premiers projets en matière d’aménagement et d’urbanisation du territoire métropolitain.


C’est ainsi que nous apprenons avec stupéfaction que nos deux villes, Montreuil et Fontenay-sous-Bois, font partie des sites pressentis par l’aménageur Grand Paris Aménagement désigné par le gouvernement dans le cadre de son projet de création d’opérations d’intérêt national (OIN) «multisites».


Concrètement, nous venons de prendre connaissance d’une liste d’une vingtaine de sites, dont pas moins de la moitié pour la seule Seine-Saint-Denis, où le gouvernement pourrait confisquer aux villes les terrains identifiés sur leurs territoires, monter - sans concertation avec les élus et les habitants - des opérations d’aménagement, délivrer des permis de construire en lieu et place des Maires et produire du logement en grand nombre.


Pour le site Montreuil, Fontenay-sous-Bois, Romainville, le projet réalisé par l’aménageur en février représente ni plus ni moins qu’une manne de 140 hectares à livrer aux promoteurs pour un potentiel de construction estimé à 5000 logements dont les premiers, si ce projet voit le jour, pourraient sortir de terre dès 2020 !


Il suffit de regarder la carte publiée par Grand Paris Aménagement pour mesurer l’impact d’un tel projet pour nos territoires et une partie de notre patrimoine. A Montreuil, seraient directement impactés : les délaissés du tramway, sur le secteur des Murs à Pêches, Bel Air, des quartiers Signac, Branly-Boissière, de la rue de Rosny, etc. A Fontenay, le site de mobilisation de terrains à bâtir couvrirait les quartiers pavillonnaires des quartiers Victor Hugo, Plateau et Alouettes et toute la zone dite Péripole.


Ce projet est en complète opposition avec les démarches que nos deux villes ont engagées avec la mise en révision générale de nos Plan Locaux d’Urbanisme. Ce que nous voulons, c’est au contraire un vrai débat, de vraies concertations, avec celles et ceux qui font vivre nos villes et nos quartiers. Nous voulons construire nos villes, notre territoire, notre future métropole avec les habitants, pas enfermés dans des bureaux éloignés de toute réalité.


C’est ce qui nous a amené pour chacune de nos villes à définir des priorités de développement, habitat, développement économique, logement public, défense du secteur pavillonnaire. Tout cela est ce qui fait la force de nos villes respectives. Nous le disons tout net, nous nous battrons, ensemble, avec nos habitants pour que ce projet d’aménagement élaboré ne se fasse pas contre l’avis des élus et sans concertation avec nos populations.


Nous voulons une construction métropolitaine qui respecte nos territoires et leurs spécificités. Nous voulons une métropole démocratique où la place des habitants et des élus locaux soient reconnue et renforcée. Nous voulons une métropole de justice sociale et environnementale, pas d’une métropole qui déciderait, comme avec ce projet, de faire peser sur la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne l’essentiel de l’effort.

 

Patrice BESSAC, Maire de Montreuil
Jean-François VOGUET, Maire de Fontenay-sous-Bois

7 janvier 2015 - Attentat commis au siège du journal Charlie Hebdo

Flash is required!
Hommage aux victimes de l'attentat perpétré au journal Charlie Hebdo,
Salle Jacques Brel, le 7 janvier

La Municipalité et le Conseil municipal sont bouleversés par l’attentat terroriste commis au siège du journal Charlie-Hebdo. Cet acte horrible est le plus meurtrier depuis l’après-guerre.

 

Douze personnes ont été lâchement assassinées. Il y a de nombreux blessés dont certains grièvement.

 

Nous avons pris la décision d’annuler la réception des voeux de la Municipalité prévue le 7 janvier pour rendre hommage aux victimes.

 

Nos pensées vont bien sûr à toutes les victimes, aux journalistes disparus, que nous connaissions bien pour certains, et aux policiers. Nous présentons nos plus sincères condoléances à leurs familles et notre solidarité à la rédaction du journal.

 

Cet acte, lâche et inqualifiable, vise à diviser les citoyens entre eux, à remettre en cause la liberté de la presse, pilier de notre démocratie et à la déstabiliser.

 

Nous souhaitons que les coupables de cet acte barbare soient rapidement identifiés et jugés.

 

Plus que jamais, il nous faut défendre les valeurs de la République : Liberté, Égalité, Fraternité.

 

Nous appelons les Fontenaysiennes et les Fontenaysiens à refuser l’amalgame. Nous les appelons également à l’union et plus que jamais au vivre ensemble.

 

Le Maire, la Municipalité, le Conseil municipal de Fontenay-sous-Bois

7 septembre 2013 - Refus d'ouvrir une classe à l'école maternelle Paul Langevin

Ecole maternelle Paul Langevin

Madame la Directrice Départementale,


A l'issue du Comité Technique Spécial Départemental, je tiens à me féliciter et à vous remercier de l'ouverture d'une classe supplémentaire dans les écoles maternelles Mot et Elisa Lesourd et la confirmation de l'ouverture à l'école Pasteur.
Cette décision va permettre aux enseignants de ces trois écoles d'exercer dans de meilleurs conditions et aux enfants d'apprendre dans des classes moins chargées.


Je m'en félicite d'autant plus que la Municipalité a investi pour l'accueil de ces nouvelles classes : travaux, mobilier, fournitures et bien évidemment du personnel ATSEM pour un bon fonctionnement de cette rentrée.


Par contre, c'est avec stupéfaction aue j'ai appris le refus d'ouvrir une classe à l'école maternelle Paul Langevin.


C'est incompréhensible pour moi et en opposition aux déclarations du Ministre, notamment sur les efforts à mettre en oeuvre pour l'accueil des enfants habitant des quartiers prioritaires et plus particulièrement pour les enfants de moins de 3 ans.


Vous le savez cette école accueille 24 enfants de moins de 3 ans et 208 élèves pour 8 classes, ce qui fait une moyenne de 26 élèves, chiffre notablement supérieur aux normes acceptables pour ce type d'école.
Aussi les 24 tout-petits ont été scolarisés après plusieurs rencontres avec vos services depuis le mois de février dernier, une enseignante a été formée spécifiquement pour cet accueil et des réunions ont eu lieu afin d'aménager l'école en consèquence. La dernière réunion s'est déroulée le 11 juin afin de définir les modalités d'accueil et notamment le rôle des ATSEM.


Vous comprendrez que dans ces conditions, pour l'équipe éducative, les parents, les élus du Conseil d'école, la Municipalité et moi-même, nous ne pouvons accepter votre décision.


Aussi, je vous demande instamment de bien vouloir me recevoir accompagné d'un représentant des enseignants et des parents le plus rapidement possible, afin que vous entendiez nos arguments qui, je le crois, sont très sérieux et légitimes.


Je vous en remercie par avance et vous prie d'agréer, madame la Directrice Départementale, mes salutations distinguées.

 

Courrier de Jean-François Voguet
Maire de Fontenay-sous-Bois

15 juillet 2013 - Prolongement ligne 1 du métro

Metro

Je me félicite de la décision prise vendredi 12 juillet par le Syndicat des Transports de l’Ile de France(STIF) de lancer l’enquête publique pour prolonger la ligne 1 du métro de Château de Vincennes à Val-de-Fontenay.


C’est grâce à la mobilisation de nombreuses générations de Fontenaysiens, de leurs associations, que nous avons obtenu satisfaction.


Cette bataille menée conjointement avec les villes de Saint Mandé et Vincennes, leurs élus, depuis plusieurs décennies, s’achève par une victoire pour les trois communes. Le tracé du prolongement a été acté, il desservira trois stations : Les Rigollots à Fontenay, les Grands-Pêchers à Montreuil et Val-de-Fontenay.


Pour les Fontenaysiens l’arrivée du métro sur notre territoire est une réelle aubaine. Le confort de vie lié à une réduction des temps de transports est indéniable. Bien que notre ville soit déjà dotée de nombreux transports en commun, il permettra, à des quartiers fortement peuplés, comme le Plateau, les quartiers des Rigollots et du Val de Fontenay, de relier directement le centre de Paris.


Cette offre grandissante du service public des transports va dans la logique de la politique que je mène avec l’ensemble de la municipalité en faveur du développement durable en favorisant les modes de transports en commun.


L’arrivée du métro à Fontenay-sous-Bois est donc la continuité de l’expansion du pôle économique régional Val-de-Fontenay qui accueillera prochainement la ligne 1 du tramway et à l’avenir la ligne 15 du métro. Avec le RER A et le RER E, la gare Routière, notre ville sera une des mieux desservi de notre région.


La conviction et la persévérance l’ont emporté !

 

Déclaration de Jean-François Voguet
Maire de Fontenay-sous-Bois

24 juin 2013 - Allongement délais cartes identités et passeports

Passeport biométrique

Monsieur le préfet

 

Comme vous le savez, les délais d’obtention des cartes d’identité et des passeports sont de l’ordre de 6 à 8 semaines sur notre circonscription, alors que dans certains départements limitrophes, ils ne sont que de 15 jours.


Je comprends tout à fait que cette situation vous pose de nombreux problèmes et je partage votre mécontentement, d’autant plus que pour certains, ce sont les congés annuels qui risquent d’être remis en cause.


Sachez qu’avec dix autres Maires du Val-de-Marne (Le Perreux, Bry, Chennevières, Nogent, Champigny, St-Mandé, Vincennes, Le Plessis-Trévise, Ormesson, Joinville) j’ai interpellé Monsieur le Sous-Préfet de Nogent-sur-Marne, en date du 24 mai, pour protester contre ces délais.


Non seulement cette situation pose des problèmes aux familles, mais les agents des services municipaux sont quotidiennement l’objet de l’extrême irritation des administrés alors qu’ils ne sont en aucun cas responsables de cet état de fait.


Nous avons donc demandé à Monsieur le Préfet quelles mesures il comptait prendre rapidement pour réduire ces délais.


Bien entendu, je ne manquerai pas de vous tenir informés des suites qui seront données.


Courrier de Jean-François Voguet
Maire de Fontenay-sous-Bois

 

La réponse du préfet : fichier pdf - 351 ko

11 juin 2013 - Décès Pierre Mauroy

Pierre Mauroy

C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai appris la mort de Pierre MAUROY. Militant socialiste, son parcours se fond dans l’histoire de la gauche française. Il est de ses hommes dont les convictions ont toujours guidé ses combats.


Premier « Premier Ministre » de gauche avec François Mitterrand, c’est sous ce gouvernement que furent décidées la retraite à 60 ans, l’abolition de la peine de mort, la réduction du temps de travail, la 5ème semaine de congés payés, autant de mesures qui ont marqué notre peuple.


J’ai eu l’honneur de côtoyer Pierre Mauroy au Sénat. J’en garde le souvenir d’un homme engagé et fidèle à ses convictions. J’ai apprécié son discours plein d’émotion, mais aussi de modernité, contraire à la pensée unique, pour s’opposer à la réforme des retraites de Nicolas Sarkozy.  


La Municipalité s’associe à la peine de sa famille et de ses proches, ainsi que de la population de LILLE, sa ville, à laquelle il a consacré une grande partie de sa vie.

 

Déclaration de Jean-François Voguet
Maire de Fontenay-sous-Bois

18 avril 2013 - Effectifs du commissariat de police

Commissariat de Fontenay-sous-Bois

Monsieur le Préfet,
Je me permets d’attirer votre attention sur une situation qui me préoccupe : il s’agit des effectifs du commissariat de police de Fontenay-sous-Bois.
En 1999, lors de la signature du Contrat Local de Sécurité, le commissariat comptait 140 fonctionnaires pour une population de 50 900 habitants. Un accord pris avec l’Etat conditionnait la stabilité des effectifs à condition que la Municipalité prenne à sa charge un certain nombre d’actes réalisés par le commissariat : objets trouvés, Carte nationale d’identité, passeports, sécurité à l’entrées et sorties des écoles, enlèvement des épaves. Ce que nous avons fait, sans d’ailleurs obtenir les transferts financiers qui auraient dû les accompagner.
Force est de constater qu’aujourd’hui, malgré notre engagement, le commissariat ne compte plus que 101 fonctionnaires pour 54 000 habitants. A cela, il faut ajouter la fermeture de la gendarmerie il y a quelques années, et vous comprendrez donc aisément que je ne puisse me satisfaire de cette situation.
La ville ayant honoré sa part du contrat, il appartient à l’Etat, garant de l’égalité des citoyens devant le droit à la sécurité, d’acquitter la sienne et de prendre en compte notre demande de renforcer les effectifs du commissariat.
Malgré le travail des fonctionnaires de police, avec qui nous entretenons des relations de travail fécondes et régulières, c’est toute l’activité policière de terrain, au contact des habitants, qui s’en trouve affaiblie et amoindrie.
Si la situation ne se dégrade pas trop, c’est grâce à un partenariat local important, aux liens que nous avons tissés avec les quelques 500 associations de la ville, les conseils de quartiers, les différentes communautés. C’est une volonté politique de notre part et des efforts de chaque instant.
Cependant, vous le savez, tout cela est fragile. Dans la dernière période, les fontenaysiens ont été victimes de nombreux cambriolages et il y a eu une recrudescence d’actes d’incivilités et de délinquance. Cela rend la vie de mes concitoyens plus difficiles et crée un sentiment d’insécurité grandissant.
La situation de Val-de-Fontenay est également à prendre en compte. Premier pôle tertiaire de l’Est Parisien, c’est une zone sensible avec le RER A et E, une gare SNCF et une gare routière. Des milliers de salariés se croisent chaque jour. Il faut y ajouter le centre commercial, un lycée, un collège, deux gymnases, une patinoire et une piscine. Dans les prochaines années, le Tram y arrivera ainsi que la ligne 15 du métro. Une vigilance s’impose donc dans ce secteur.
Enfin, notre ville compte aussi un secteur pavillonnaire important, pouvant être propice aux cambriolages.
Tout cela va dans le sens, me semble t-il,  d’un renforcement des effectifs de police.
Une autre situation me préoccupe. Depuis maintenant plus d’un an, nous avons mis en place des réunions de quartiers avec les résidents, les bailleurs et le référent « Police Population » du commissariat. Ces réunions sont importantes, intéressantes, elles permettent de faire le point régulièrement et de travailler ensemble, chacun en fonction de ses responsabilités.
Or, le commandant Sirvent, référent « Police Population », et adjoint du commissaire, vient de quitter le commissariat pour prendre de nouvelles responsabilités. On nous annonce son remplacement pour la fin de l’année. Cette situation n’est pas satisfaisante. Je crains que cela ne remette en cause le travail que nous avons construit ensemble et que la situation ne se dégrade dans certain quartier.
Monsieur le Président de la République a fait de la sécurité une de ses priorités. Monsieur le Ministre de l’Intérieur, à qui j’ai écrit deux fois, a annoncé le recrutement de 6 000 gendarmes et policiers en 2013.
Je réitère donc ma demande de moyens supplémentaires pour le commissariat de ma ville et un retour à des effectifs appropriés répondant aux besoins de la population.
Persuadé que vous comprendrez ma démarche,
Je vous prie de croire, Monsieur le Préfet, en l’assurance de ma haute considération.

 

Courrier de Jean-François Voguet
Maire de Fontenay-sous-Bois

8 mars 2013 - Grand Paris express

Affiche ligne orange Grand Paris Express

Le Premier-Ministre Jean-Marc AYRAULT vient de confirmer les engagements de l’Etat pour la réalisation du Grand Paris Express.


Fontenay-sous-Bois sera desservie par la ligne 15 (ex. ligne Orange) à Val-de-Fontenay d’ici 2030. La ligne T1 du Tramway est confirmée pour 2017 et la ligne 11 du Métro sera prolongée jusqu’à Rosny-sous-Bois et permettra la desserte rapide du Nord de Paris.


A terme, pour les habitants et les salariés de Fontenay-sous-Bois, ce sera une réduction importante de leur temps de transport.


Parallèlement, la ligne A du RER va être modernisée et verra sa capacité de passagers dans les trains augmentée sensiblement avec l’arrivée de nouvelles rames.


Je me félicite de cette victoire due, en grande partie, à la mobilisation des citoyens et des usagers durant plusieurs années.


Je tiens particulièrement à remercier le Conseil Général et son Président Christian FAVIER pour son implication à travers ORBIVAL et le rassemblement de tous les Maires au-delà des clivages politiques traditionnels. En ce sens, notre coopération intercommunale avec l’ACTEP a permis d’élaborer des propositions communes.


Cette dynamique locale a aussi été possible par l’accord unanime qui, à plusieurs reprises, s’est exprimé au Conseil Municipal.


L’intérêt des Fontenaysiens a été privilégié pour toutes et tous. Je tenais à le souligner.


Il n’en demeure pas moins qu’il nous faut poursuivre nos efforts pour le développement de l’Est Parisien. Je pense particulièrement à la prolongation, attendue depuis 1935, de la ligne 1 du Métro jusqu’à Val-de-Fontenay.


Nous allons continuer à discuter et à proposer à l’Etat d’avancer la réalisation du Grand Paris Express dans des délais plus raisonnables.


Je sais pouvoir compter sur vous et votre mobilisation.

 

Déclaration de Jean-François VOGUET
Maire de Fontenay-sous-Bois

8 mars 2013 - Jean-Claude Brisseau au Kosmos

Cinéma Le Kosmos

Jean-Claude Brisseau -metteur en scène- a été invité par la direction du cinéma municipal « le Kosmos », à présenter et débattre de son nouveau film « La fille de nulle part », qui a obtenu le « Léopard d’Or » au festival de Locarno. Cette présentation se tient le 8 mars.

 

Une certaine émotion a fait suite à cette annonce. En effet, ce cinéaste atypique et controversé, a été condamné en 2005 pour harcèlement sexuel. Je comprends cette émotion. Cette date étant tout à fait symbolique, cela crée une confusion. J’en ai d’ailleurs informé la direction du Kosmos. Pour sa part, le groupe Europe Ecologie-Les Verts du Conseil Municipal m’a demandé, lors d’un bureau municipal, d’annuler cette initiative.

 

En tant que Maire je suis très attaché à la liberté de création et d’expression. Trop souvent, des responsables politiques ont interdit, censuré, annulé des manifestations culturelles. L’histoire de notre pays est jalonnée de ce type d’interdictions.

 

C’est la raison pour laquelle je n’interviens jamais dans les programmations, que ce soit pour la salle Jacques Brel, la Médiathèque, l’Espace Gérard Philipe, la Halle Roublot, la Maison du Citoyen…

 

C’est de la responsabilité des directions des structures culturelles que de décider de leurs programmations, pièces, films, expositions…

 

Du point de vue des droits des femmes, nous faisons beaucoup à Fontenay, tout au long de l’année, avec mon adjointe Nora Saint-Gal, en charge de ces questions. Nous avons d’ailleurs voté en Conseil municipal un Plan d’actions pour l’égalité Femmes-Hommes.

 

Ainsi, pour célébrer la journée des Droits des Femmes cette année, de nombreuses initiatives se tiennent du 8 au 22 mars.

 

Je souhaite que s’instaure un climat de débat, sans concession, qui permette la confrontation, comme il est de tradition à Fontenay-sous-Bois.

 

Déclaration de Jean-François Voguet
Maire de Fontenay-sous-Bois

19 mars 2012 - Drame de Toulouse

Monsieur le Maire et le bureau municipal lors de la séance du lundi 19 mars ont apporté leur soutien aux victimes et à leurs familles du drame survenu à Toulouse ce même jour. La lettre que Monsieur le Maire a envoyée à la communauté juive de la ville.

30 mai 2011 - Grand Paris express

Affiche transports

Le Grand Paris Express, ensemble nous avons gagné !

 

Après des années de luttes et de mobilisations, je me félicite que l’État intègre Val de Fontenay au développement du transport en commun en Île-de-France.

 

Cela permettra, à terme, d’améliorer sensiblement la desserte de l’Est parisien.


Alors que la partie semblait perdue, c’est à la suite d’un travail intensif de rencontres et de discussions, menées en intercommunalité avec l’ACTEP (Association des Collectivités Territoriales des l’Est parisien), le Ministre de la Ville, le Président de la Société le Grand Paris, le Président de la Région Île-de-France, l’ensemble des structures impliquées (STIF, RFF, SGP…) que la décision a été prise d’intégrer la desserte de Val de Fontenay au Grand Paris Express. La liaison Val de Fontenay/ Rosny-sous-Bois est aussi actée.

 

L’Est parisien a donc été pris en compte. Ce sont des dizaines de milliers de voyageurs qui pourront profiter d’un réseau de transport performant. Aujourd’hui les Fontenaysiens mettent 50 minutes en transports en commun pour aller à Créteil. Demain ce sera en 15 minutes, il en sera de même pour se rendre à Bobigny.

 

Cette victoire a été possible grâce à la mobilisation des citoyens, des salariés, des élus, toutes tendances politiques confondues, qui avec le Président du Conseil général, Christian Favier, ont su faire vivre cette formidable idée d’ORBIVAL pour la réalisation du métro de banlieue. La conviction et la persévérance l’ont emporté.

 

Avec le Grand Paris Express, l’avancement des études pour l’arrivée du tramway et le prolongement de la ligne n° 1 du métro, le pôle Val de Fontenay est confirmé dans sa dynamique.

 

C’est une bonne nouvelle pour notre Ville, pour l’avenir de l’Est parisien et de sa population.

 

Déclaration de Jean-François Voguet
Sénateur du Val-de-Marne
Maire de Fontenay-sous-Bois

21 décembre 2010 - Prolongement ligne 1 métro

Metro

Une avancée pour le prolongement de la ligne 1 du métro


Dans le cadre du débat budgétaire au Conseil régional d’Ile-de-France, Monsieur Jean-Vincent PLACE, Vice-président aux transports, a répondu favorablement à la demande d’une étude en 2011 sur le prolongement de ligne 1 du métro jusqu’à Val-de-Fontenay.

 

Cela fait plusieurs années que l’association Métro aux Rigollots, avec les Municipalités de Fontenay, Vincennes et Saint-Mandé, se mobilisent pour qu’enfin une étude soit réalisée. Prévue au contrat de projet Etat-Région, elle n’avait encore jamais été budgétée et donc réalisée.

 

Alors que nous sommes en pleine phase de concertation pour le métro en rocade, Arc Express, le prolongement de la ligne 1 du métro jusqu’à Val-de-Fontenay serait un sérieux atout pour l’avenir du Val-de-Fontenay. Cette gare doit continuer à être un noeud de desserte dans l’Est de l’Ile-de-France et renforcer sa place de première gare de l’Est Parisien.

 

Je me réjouis de cette nouvelle, et serai attentif aux résultats de cette étude, tout en poursuivant la mobilisation.

 

Déclaration de Jean-François Voguet
Sénateur du Val-de-Marne
Maire de Fontenay-sous-Bois

6 avril 2010 - Accueil petite enfance

Professionnels petite enfance

Ensemble pour défendre le Service Public

 

L'accueil de la petite enfance ne doit pas être bradé !

 

Dès leur plus jeune âge, les enfants peuvent être accueillis dans des structures collectives qui permettent aux enfants de s'épanouir au contact des autres.
Aujourd'hui, la politique de la petite enfance est menacée par les décrets remettant en cause le travail des professionnels et à terme l'accueil des touts petits. C'est un nouveau coup porté au Service public.

 

Alors que la France connaît une pénurie considérable en matière d'accueil des touts-petits, la solution n'est pas la réduction des moyens en augmentant le nombre d'enfants dans les structures, ou en augmentant le nombre d'enfants accueillis par les assistantes maternelles. Parallèlement, l'école maternelle est de plus en plus remise en cause, derrière des projets d'évolution du statut des personnels.

 

Nous ne voulons ni d'un accueil au rabais pour nos enfants, ni d'écoles maternelles transformées en garderies pour les enfants de 2 à 6 ans. Tout comme l'Education Nationale, la recherche et l'enseignement supérieur, ce sont de véritables moyens humains et financiers dont nous avons besoin, de la crèche à l'université.

 

Avec la Municipalité, je souhaite apporter mon soutien aux professionnels de la petite enfance qui seront à nouveau en grève le jeudi 8 avril et réaffirmer mon soutien à l'ensembles des luttes de défense du Service public. Aujourd'hui et demain, je continuerai d'être aux côtés des agents de la fonction publique !

 

Déclaration de Jean-François Voguet
Sénateur du Val-de-Marne
Maire de Fontenay-sous-Bois

16 janvier 2009 - Actes racistes et xénophobes

Mr le Sénateur Maire

Ne laissons pas s’installer dans notre département des actes racistes et xénophobes.

 

A la suite de l’incendie à la synagogue de Villeneuve-Saint-Georges, que je condamne fermement, je veux d’abord assurer de mon soutien et de ma sympathie l’ensemble des membres de la communauté israélite de cette ville et plus généralement de notre département.


En s’en prenant à cet édifice religieux, il faut que les incendiaires sachent que c’est à l’ensemble de la population qu’ils s’en prennent. Rien ne peut justifier de tels agissements. De tels actes tentent de remettre en cause le nécessaire vivre ensemble auquel nos populations sont fortement attachées. Nous ne saurions l’accepter.

 

Quand un citoyen, quel qu’il soit, est attaqué en raison de ce qu’il est, c’est toute la communauté, dans sa diversité, qui est attaquée et qui doit se mobiliser.

 

Aussi je salue l’initiative de ma collègue Sylvie Altman, Maire de Villeneuve-Saint- Georges qui appelle à un rassemblement.

 

Déclaration de Jean-François Voguet
Sénateur du Val-de-Marne
Maire de Fontenay-sous-Bois

16 janvier 2009 - Agression

Un jeune homme de 24 ans vient d’être agressé sur le territoire de notre commune. Il s’est affronté à plusieurs personnes qui tentaient de lui dérober sa voiture. Pendant l’altercation, les voleurs ont découvert l’origine religieuse du jeune homme, ont proféré des insultes à caractère antisémite et l’ont frappé de quatre coups de couteau.

 

La municipalité de Fontenay condamne fermement cette agression. Nous tenons à réaffirmer notre attachement aux valeurs fondatrices de la République. Nous n’accepterons jamais que le racisme ou l’antisémitisme s’installe dans notre ville.

 

Nous demandons que tout soit mis en oeuvre pour que les auteurs de cette agression soient arrêtés. Nous appelons l’ensemble de nos concitoyens à être vigilants et mobilisés pour défendre le vivre ensemble auquel les fontenaysiens sont si attachés et qui fait la richesse de notre ville.

 

Déclaration de Jean-François Voguet
Sénateur du Val-de-Marne
Maire de Fontenay-sous-Bois

15 janvier 2009 - Bande de Gaza

Déclaration de Jean-François VoguetDe nombreux fontenaysiens m’ont fait part de leur émotion face à la situation actuelle de la bande de Gaza. Je partage cette émotion alors que toute la population palestinienne subit une guerre meurtrière, inhumaine, et qui frappe particulièrement les populations civiles femmes et enfants et qui conduit à une situation humanitaire dénoncée par les Nations Unies.

 

Comme Parlementaire, avec mes amis, je demande que l’Union Européenne, et plus particulièrement la France, prenne ses responsabilités et exige de l’état d’Israël l’arrêt, sans conditions, des combats et se retire immédiatement des Territoires de l’autorité palestinienne. Certes les tirs de roquettes du Hamas sur les civils israéliens ne sont pas acceptables mais la nouvelle escalade militaire disproportionnée est inadmissible. Elle conduit à l’échec, ne fait qu’envenimer les tensions au Proche-Orient et éloigne toujours plus tout espoir de Paix.

 

Je m’associe pleinement à la mobilisation et je suis de toutes les initiatives qui permettront les conditions d’une paix juste et durable entre Israël et la Palestine. Il n’y a pas d’autre alternative que l’existence de deux états qui puissent vivre cote à cote en toute sécurité.

 

Fidèle à ses traditions le Conseil municipal aura à se prononcer lors de la prochaine séance du jeudi 22 janvier sur le vote d’un secours d’urgence de 5000 euros pour venir en aide aux populations palestiniennes de la bande de Gaza. Cette aide sera versée au Secours Populaire, Secours Catholique et Médecins sans Frontières qui interviennent courageusement sur place.

 

Déclaration de Jean-François Voguet
Sénateur du Val-de-Marne
Maire de Fontenay-sous-Bois

 

Contact

Secrétariat du Maire

Hôtel de ville

Esplanade Louis Bayeurte

01 49 74 74 05

Ouvert du lundi au vendredi 

9h-12h / 13h30-17h30

et le samedi 9h-12h

maire@fontenay-sous-bois.fr