Accueil : contenu

Vous êtes ici : Accueil Fontenay-sous-Bois /  Enfance Jeunesse /  Coordination Educative / Semaine des droits de l'enfant

flus rss

Semaine des droits de l'enfant

Semaine des droits de l'enfant

La semaine des droits de l’enfant

Du 14 au 19 novembre 2016

 

Reconnaître des droits ne suffit pas

 

Il y a vingt-cinq ans, la France a ratifié la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE). Mais, force est de constater que du texte à la réalité, de l’esprit de la Convention à celui de la loi, il y a parfois des écarts et certains droits ne sont encore que des recommandations.

 

Ainsi, alors que l’article 24 de la CIDE consacre le droit de l’enfant de jouir du meilleur état de santé possible et d’accéder aux soins médicaux, de nombreux territoires français sont laissés à l’abandon.

 

Autres exemples, alors que le droit à l’éducation est reconnu par la CIDE (articles 28 et 29), trop d’enfants de moins de 12 ans sortent chaque année du système scolaire.

 

Enfin, que dire du droit aux vacances, quand on sait que seul un tiers des enfants part en vacances par manque de moyen.

 

Alors, face à cette situation, ce sont, bien souvent, les territoires qui appliquent, mettent en place et rendent concrètes les volontés affichées par le pouvoir central. À Fontenay, ville amie des enfants, pas un article de la CIDE n’échappe à l’action publique que nous menons : éducation, santé, culture, citoyenneté, loisirs, vacances…

 

Il est impératif que les États acceptent de rendre effectifs les droits de l’enfant, sans quoi reconnaître cette convention restera, dans la plupart des domaines, une pétition de principe.

 

Les enfants, victimes aujourd’hui, mais citoyens demain, nous demanderont un jour des comptes.

 

Exposition 80 ans de colos

Exposition 80 ans de colosInitiative organisée par le service Vacances autour du thème de l’accès aux vacances.

 

À Fontenay-sous-Bois, les séjours de vacances, riches de 80 années d’histoire, jouent un rôle essentiel dans le droit aux vacances. Cette volonté répond depuis toujours aux enjeux que traverse notre société : la lutte contre l’exclusion, le vivre ensemble, la construction de l’individu.

 

Du mardi 8 au vendredi 18 novembre 2016

Esplanade de l’Hôtel de ville

Projection : Merci papa, merci maman

erci papa, merci mamanDocumentaire réalisé par Claude Guillot, suivie d’une rencontre.

 

Initiative organisée par la Coordination éducative locale et le service Vacances autour du thème « Vacances, le droit de partir ? ».

 

À travers la projection de ce documentaire qui retrace l’histoire des colonies de vacances, il s’agira de s’interroger sur le droit aux vacances, en particulier des enfants/jeunes.

La projection sera suivie d’une table ronde avec des intervenants professionnels et des représentants d’associations de l’éducation populaire.

 

Mardi 15 novembre 2016 de 20h à 22h

Médiathèque Louis-Aragon (salle Léopold-Senghor)

Entrée libre.

Cinéma : Ma vie de courgette

Ma vie de courgetteFilm d’animation de Claude Barras.

 

Initiative organisée par le Service de la Coordination éducative locale et le cinéma municipal Kosmos autour du droit à la protection.

 

Icare, un enfant que tout le monde appelle « Courgette », est élevé par sa mère, alcoolique. Quand celle-ci meurt accidentellement, il est placé dans un foyer pour enfants. Dans l’établissement, le petit garçon apprend ‡ se faire des amis, qui ont tous connu comme lui une enfance difficile.

 

Mercredi 16 novembre 2016 à 14h30 (présence des centres de loisirs)

Dimanche 20 novembre 2016 à 10h30 (deuxième projection pour célébrer l’anniversaire de la signature de la convention internationale des Droits de l’Enfant)

Kosmos, 243 ter avenue de la République

Entrée libre.

Le Festival des droits de l'enfant

Le Festival des droits de l'enfant« Je suis les liens que je tisse avec les autres » Albert Jacquard

 

Le Festival des droits de l’enfant est organisé par le service de l’Enfance avec ses équipes d’animation des centres de loisirs et ses ludothèques sur le thème du droit de vivre en paix.

 

Tout au long de l’année, les enfants sont sensibilisés à la culture de la paix et au savoir vivre ensemble.

 

Quarante ateliers seront proposés en partenariat avec des associations. Les réalisations des enfants des centres de loisirs sur le thème de la paix seront exposées sur le parvis de l’Hôtel de ville.

 

Mercredi 16 novembre de 14h à 16h30 : accueil des enfants des centres de loisirs à la salle Jacques-Brel autour d’ateliers et pour les 9-10 ans projection du film Ma vie de courgette, au Kosmos.

 

Jeudi 17 et vendredi 18 novembre : accueil de 48 classes de la ville dans les ateliers

 

Vendredi 18 novembre : réunion du Comité local des droits de l’enfant avec visite et présentation des ateliers.

 

Samedi 19 novembre :

• de 14h à 18h : après-midi festive pour les enfants et les familles (ateliers, jeux, maquillage et spectacles des centres de loisirs).

• à 16h15 : à l’UNICEF, remise de la collecte des petits brocanteurs de la Madelon.

 

Salle Jacques-Brel.

La Dictée des cités

Dictée des citésInitiative organisée par la Coordination éducative locale en partenariat avec l’association Force des mixités sur le thème des droits de l’enfant.

 

La Dictée des cités est un événement autour des mots et de la langue française qui s’adresse ‡ tous, quel que soit son âge. Cette année, la Dictée des cités aura comme thématique les Droits de l’enfant. La dictée est suivie d’un goûter-collation et de la remise des lots.

 

Samedi 19 novembre 2016 à 14h

Réfectoire de l’école élémentaire Jean-Zay, 15 rue Jean-Zay

En savoir plus

Ça se passe aussi pendant la Semaine des droits de l'enfant !

Ateliers d’écriture proposés à une classe de collégien-nes de Jean-Macé

 

Initiative organisée par la médiathèque de Fontenay-sous-Bois, la Maison de la Prévention-Point Écoute Jeune et le Comité local des droits de l’enfant autour du harcèlement en milieu scolaire.

 

Encadrés par Stéphanie Marchais (auteure dramatique) et des membres de la Maison de la Prévention-Point écoute jeune, ces ateliers permettront aux enfants de prendre la parole, de réfléchir aux divers formes que ce harcèlement peut prendre. Une exposition des textes est envisagée dans différents lieux.